Romans

Fangirl, de Rainbow Rowell

71Icle-zK3LL’histoire est assez simple : Cath arrive à l’université mais elle ne se sent pas du tout prête pour ça. Sa soeur jumelle refuse de cohabiter avec elle, sa coloc a l’air un peu revêche et le petit ami de celle-ci est beaucoup trop collant. Qui plus est, Cath déteste la nouveauté et elle est très mal à l’aise à l’idée d’affronter tout ça. Cependant, une chose l’aide à tenir : elle écrit une fanfiction suivie par de très nombreux internautes. Elle reprend ainsi l’histoire de Simon Snow, dont la saga connait une renommée internationale. 

Au début, lorsque j’ai reçu ce roman, je me suis dit qu’il était énorme… Je ne comprenais pas vraiment l’intérêt d’écrire autant alors qu’il s’agissait d’une romance. J’ai donc repoussé ma lecture… Quelle erreur!! Une fois commencé, je n’ai pas pu le lâcher et je l’ai terminé en moins d’une journée. Ce livre, c’est une vraie révélation, une bouffée d’air frais, une motivation pour écrire. 

Alors oui, l’histoire est simple mais le style d’écriture est génial. Rainbow Rowell n’écrit pas une histoire mais trois. En effet, chaque chapitre se clôt sur un passage de la célèbre série de Simon Snow ou bien sur un extrait de la fanfiction de Cath, ce qui rend l’histoire bien plus fluide. 

Cath découvre petit à petit le monde de l’université. Elle apprend à se connaître et à connaître les autres. Elle apprend à affronter ses peurs. Elle apprend à ne plus être seule. Elle est si peu sûre d’elle, si anxieuse, mais en même temps, si confiante en ses convictions que j’ai adoré me trouver dans sa tête. J’ai éclaté de rire plus d’une fois, j’ai failli pleurer et je me suis mise en colère. En bref, ce roman m’a transportée et j’ai adoré ça. 

Les personnages secondaires sont vraiment bien, autant Reagan la coloc qui n’a absolument pas sa langue dans sa poche qu’Arthur, le père des jumelles ou même Wren, la soeur jumelle de Cath (même si celle-ci m’a souvent énervée plus qu’autre chose). Et que dire de Lévy ? Il est présent, attentionné et le regard qu’a Cath de lui montre bien son évolution au fil du roman. 

De plus, l’auteur fait de nombreux clins d’oeil à la culture contemporaine, que ce soit des séries, des films, des livres ou d’autres choses. J’ai apprécié la plupart, je suis passée à côté de certains… 

Mais surtout, elle porte ici une réflexion sur le principe même de l’écriture. Comment écrire ? À partir de quoi écrire ? Et surtout, pourquoi écrire ? Ce que j’aime dans les universités américaines, c’est que les formations de lettres proposent des cours d’écriture (ce qui n’est absolument pas le cas en France, pas à ma connaissance en tout cas). Et ça donne envie, ça donne très envie d’ouvrir un traitement de texte et de se lancer. L’écriture semble un pouvoir et un don bien précieux. 

Je pourrai continuer ainsi mais je pense que vous devriez vraiment le lire, il en vaut largement la peine!

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s