Romans

La Tresse, de Laetitia Colombani

la tresseTrois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté.

Inde. Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l’école.

Sicile. Giulia travaille dans l’atelier de son père. Lorsqu’il est victime d’un accident, elle découvre que l’entreprise familiale est ruinée.

Canada. Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend qu’elle est gravement malade.

Liées sans le savoir par ce qu’elles ont de plus intime et de plus singulier, Smita, Giulia et Sarah refusent le sort qui leur est destiné et décident de se battre. Vibrantes d’humanité, leurs histoires tissent une tresse d’espoir et de solidarité.

J’ai beaucoup entendu parler de ce roman et j’ai finalement eu l’occasion de le lire lorsque je l’ai reçu en cadeau pour mon anniversaire au début du mois. Et finalement, aussitôt commencé, aussitôt fini, je n’ai fait qu’une bouchée de ce si beau roman qui a su m’émouvoir plus d’une fois !

Nous suivons l’histoire de trois jeunes femmes fort différentes mais toutes liées par un sentiment d’injustice et de discrimination envers leur statut de femme. Les chapitres alternés font progresser l’histoire de ces trois femmes en même temps et créent un rythme envoutant, très addictif puisqu’on a à chaque fois envie d’en savoir plus sur le destin si difficile de ces trois femmes.

La premier habite en Inde, Smita. C’est peut-être celle qui m’a le plus bouleversée. Smita est une Intouchable. Elle fait partie d’une caste vraiment mal considérée en Inde et n’a absolument aucun droit. Elle est considérée comme une moins que rien et vit très pauvrement. Sauf que Smita rêve d’un destin meilleur pour sa fille Lalita et souhaite qu’elle réussisse dans la vie. Elle va tout faire pour lui donner cette chance là. Sa piété l’aide à endurer les difficultés et à avancer.

La deuxième se nomme Giulia et vit en Sicile. Giulia est bouleversée lorsque apprend que son père a eu un accident. Cela remet en question tous ses principes et sa vie est complètement chamboulée. Elle va en même temps faire la connaissance d’un homme qui va l’émouvoir et la charmer mais qui est lui même victime de discrimination, du fait de sa religion.

Sarah, la troisième, vit au Canada et est une working girl. Elle a tout fait pour réussir professionnellement dans la vie, mettant même de coté ses enfants et tout bascule le jour où elle apprend qu’elle est malade. Finalement, elle se rend compte qu’elle est elle-même victime de discrimination liée à sa maladie.

Finalement, on se rend compte qu’on attend beaucoup de la femme. On attend qu’elle soit forte, courageuse, qu’elle se donne à fond dans ce qu’elle entreprend, et pourtant, le moindre faux pas la fait chuter de son « piédestal ». J’ai aimé cette prise de conscience que nous offre l’auteur sur la condition des femmes dans le monde. On a tendance à ne voir que ce qui se passe chez nous, dans notre pays, et c’est là l’occasion de voir plus grand, plus loin.

Un gros coup de coeur pour ce roman qui a su me bouleverser plus d’un fois.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s