Romans

Une Saison Au Bord de l’Eau, de Jenny Colgan

71KuRISRSdLAssistante juridique dans un cabinet d’avocats à Londres, Flora McKenzie était loin d’imaginer qu’il lui faudrait, pour son travail, retourner à Mure, l’île sur laquelle elle a grandi. Une île qu’elle a quittée avec perte et fracas après le décès brutal de sa mère, quelques années plus tôt.

Quand elle arrive à Mure pour s’installer dans la ferme familiale, la jeune femme sent très vite qu’elle n’est pas la bienvenue. Les non-dits et les rancœurs du passé empoisonnent ses relations avec son père, ses frères, mais aussi avec la plupart des habitants du village. Jusqu’au jour où Flora tombe par hasard sur le vieux cahier de recettes de sa mère. En se plongeant dans ce carnet, elle se découvre une nouvelle passion pour la cuisine qui pourrait bien l’aider à se réconcilier avec sa famille et son île natale. Emportée par son élan gourmand, Flora décide de rénover une boutique sur le port dans l’espoir d’y ouvrir un restaurant éphémère…

Il s’agit du premier roman de Jenny Colgan que j’ai lu. Elle est connue en tant qu’auteure de romance feel good, des romances sympathiques qui donnent le sourire. On me l’a conseillée et j’avais tardé à m’y mettre mais je me suis finalement lancée. Mon avis est un peu en demi teinte et je vous explique tout de suite pourquoi.

Un paysage féérique

Tout d’abord, le point qui m’a le plus fait rêver, c’est sûrement le paysage magnifique de l’île écossaise. Les landes, les légendes, les descriptions très visuelles, tout est fait pour qu’on soit transportés dans ce lieu si magique et j’ai beaucoup aimé ça. Ça fait rêver et on a envie d’y aller. Mission réussie pour l’auteure !

Une histoire lente à démarrer

Pourtant, malgré ce décor paradisiaque, j’ai eu du mal à entrer dans l’histoire. En fait, l’histoire prend longtemps à vraiment démarrer et je ne suis pas habituée au style plein de longues descriptions de l’auteure. Surtout au début, on se perd vite dans de longues énumérations, plutôt que d’aller droit au but et d’enchainer les actions.

Par contre, une fois que l’histoire commence vraiment, c’est-à-dire presque vers la moitié du livre, elle devient vite entrainante et j’ai ensuite passé un super bon moment de lecture. J’ai douté jusqu’à la fin de l’histoire et même si la toute fin m’a laissée dubitative, j’ai aimé chaque passage car cela me semblait juste, à sa bonne place. 

Des personnages attachants

Finalement, plus qu’une romance, c’est surtout l’histoire d’une jeune femme qui fait le deuil de sa maman. Elle a quitté son île dès la mort de sa mère et elle revient des années plus tard. J’ai trouvé son personnage très touchant. Elle se rend compte de la tristesse qu’elle éprouve et qu’elle a mise de côté. J’ai aussi aimé tout le côté nourriture de sa passion qui m’ont mise l’eau à la bouche plus d’une fois.

Malgré tout, le roman reste très drôle à de nombreuses reprises, notamment grâce aux relations fraternelles de la famille MacKenzie qui m’ont à chaque fois donné le sourire. Et puis, que dire de Joël, le patron si secret et complexe de Flora ? J’ai beaucoup aimé lorsque l’histoire était racontée de son point de vue. Il semble si sûr de lui mais tout n’est que façade et j’ai aimé le changement qui s’opère en lui tout comme j’ai aimé découvrir l’île à travers ses yeux.

Bref, voilà un roman qui m’a beaucoup plus mais surtout dans la deuxième moitié du roman. Le cadre idyllique m’a donné envie de retourner illico presto en Ecosse, un pays magnifique et vraiment rêveur. 

Capture d’écran 2019-04-15 à 13.28.43

D’autres chroniques :

Publicités

2 commentaires sur “Une Saison Au Bord de l’Eau, de Jenny Colgan

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s