Romans

49 Jours Je Compterai Pour Toi, de C.S. Quill

617rtx10Quand l’amour se vit en 49 jours…

1… 2… 3…

Chaque matin, depuis qu’elle a rencontré Sawyer Hall, Breen inscrit un nouveau chiffre dans sa paume. Le compte à rebours est lancé, comme la fuite inéluctable du temps qu’elle voudrait pourtant maîtriser.

15… 16… 17…

Breen souhaiterait pouvoir retenir les jours qui filent pour profiter des sentiments qui refont enfin surface. Mais elle le sait, son coeur ne cesse jamais de compter.

47… 48… 49…

Alors qu’elle ne sait pas aimer plus de 49 jours, Sawyer sera-t-il celui qui libérera son coeur ?

Salut, ça faisait un moment que je n’avais pas écrit de chroniques car j’ai pris au moins dix jours pour lire ce roman. J’ai eu beauxoup de mal à entrer dans l’histoire. Trop de mystères pour moi. Dommage.

Une héroïne secrète

Je crois que ce qui me perturbait le plus,  ce sont tous les mystères qu’il y avait autour de l’héroïne principale : Breen. Elle cache de lourds secrets et c’est une héroïne détruite qui tente de se reconstruire. Je crois que mon cerveau voulait absolument comprendre ce qu’il se passait, du coup, je ne profitais pas vraiment de l’histoire. Breen a une obsession des jours et ne peut s’empêcher de compter la durée de ses relations avec les hommes, espérantos dépasser le chiffre fatidique des 49 jours. Elle m’a fait de la peine car elle souffre énormément et on ne comprend vraiment pourquoi qu’à la fin.

Un couple intense

Lorsqu’elle rencontre Sawyer, c’est le coup de foudre. L’attirance est immédiate, l’alchimie bien présente. Sera t-il celui qui l’aidera à apprendre à aimer de nouveau ? J’ai beaucoup aimé leur relation car elle est pleine de vie et de fraîcheur. Sawyer a aussi ses secrets mais il n’a pas peur de montrer ses faiblesses. Breen, elle, est dans l’incapacité de communiquer, d’expliquer pourquoi elle agit ainsi. Leur relation est pleine de rire et de tendresse et ça fait du bien face au côté sombre de Breen.

Une histoire à deux temps

Deux histoires se racontent en parallèle dans ce roman, celle de Breen cinq ans plus tôt et la sienne avec Sawyer. C’est parfois troublant au début car on a envie d’en savoir plus sur chacune des deux périodes. Je crois que c’est pour ça que j’ai eu autant de mal à entrer dans l’histoire. A chaque fois que je réussissais à me sentir à l’aide, pfiou, on changeait de temporalité ! Malgré tout, on comprend bien mieux à la fin et finalement, c’est parfaitement bien imbriqué, donc une fois la fin connue, j’ai compris bien plus aisément de nombreux éléments.

Pour conclure, je dirai, sans rien dévoiler, que ce roman est beau mais triste. Je n’ai finalement aimé que la dernière partie du roman car l’histoire est assez ambiguë pour ma part mais totalement compréhensible une fois la fin expliquée. En fait, je pense qu’il faudrait relire ce roman pour mieux savourer les éléments cachés qui jalonnent l’histoire et qu’on ne comprend qu’à la fin.

Capture d’écran 2019-04-15 à 13.28.43

D’autres Chroniques :

Publicités

3 commentaires sur “49 Jours Je Compterai Pour Toi, de C.S. Quill

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s