L’Incroyable Voyage de Coyote Sunrise, de Dan Gemeinhart

incroyable voyage de sunriseRentrer chez soi est parfois le plus difficile des voyages…

Coyote, douze ans, vit avec Rodeo, son père, dans un bus scolaire. Ensemble, ils sillonnent les États-Unis au gré de leurs envies, embarquant parfois quelques autostoppeurs à l’âme en peine. Quand Coyote apprend que le parc de son enfance va être détruit, elle décide de tenter l’impossible : traverser le pays en moins de quatre jours pour arriver avant les bulldozers. Un défi de taille, puisque Rodeo a juré de ne jamais retourner sur les lieux qui abritent leurs plus précieux souvenirs. Mais le voyage est parfois plus important que la destination…

Quelle lecture marquante ! Ce roman a été un vrai coup de coeur, une petite pépite à mettre entre toutes les mains.

«  Je ne suis pas brisée. Et je ne suis pas fragile. C’est comme ça. »

Nous faisons la rencontre d’une petite fille de douze ans, Coyote, qui vit avec son père dans un bus scolaire jaune et qui sillonne donc les États Unis depuis bientôt cinq ans. Son histoire est triste, je ne vais pas vous spoiler, mais Coyote illumine ce récit par son attitude et sa manière de penser.

J’ai tellement aimé suivre ses pensées, ses réflexions. Elle agit de manière vraiment adulte et pourtant, ce n’est qu’une enfant qui a besoin de son papa. Coyote est lumineuse, elle voit le bon côté chez les autres, agit tout le temps avec gentillesse. C’est fou comme j’ai aimé son personnage. 

« On appelle ça vivre. Liberté. On appelle ça prendre soin l’un de l’autre. Et avancer. »

On comprend vite que leur voyage depuis cinq ans est une fuite pour les éloigner de leur chagrin. Pourtant, même s’ils agissent de manière bizarre, on ne peut que voir l’amour que Rodéo porte à Coyote et que Coyote porte à Rodéo. J’ai surtout aimé les petits noms qu’il donne à Coyote, et qui ne font que souligner l’amour qu’il lui porte. 

Quand Coyote va apprendre que le parc de son enfance va être détruit, elle va décider de retourner sur les lieux alors qu’elle sait qu’elle n’en a pas le droit. Elle sait qu’elle outrepasse les règles mais j’ai aimé voir son assurance si désarmante d’innocence. 

« Il y a tellement de tristesse dans le monde. Il y a tellement de joie dans le monde. »

La magie de cette histoire, ce sont les rencontres qui ont lieu dans ce bus. Qu’est ce que j’ai aimé chacune de ces rencontres ! Chacune apporte quelque chose au récit, un petit plus qui donne foi en l’humanité et qui fait rêver. Franchement, j’ai passé vraiment un excellent moment de lecture alors qu’il n’y a rien d’extraordinaire. Mais justement, Coyote voit l’extraordinaire de chacune des personnes qu’elle rencontre. Elle capte la magie des moments ordinaires. Elle nous fait voir la vie de ses yeux d’enfants et c’est si beau qu’on a envie, que j’ai eu envie de devenir comme elle.

Et puis, j’ai tellement aimé la plume de l’auteur.  C’est léger, facile à lire et chaque court paragraphe nous captive directement !

Capture d’écran 2019-04-15 à 13.28.43

D’autres chroniques :

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s