Renversante, de Florence Hinckel

Je savais que cette lecture allait me plaire mais je dois avouer que je ne savais pas trop à quoi m’attendre et finalement, ça a été une excellente lecture, pleine de charme et de reflexion.  

Tout va bien pour Léa ! À l’école, elle aime jouer au foot dans la cour avec ses amies. Elle est naturellement douée en maths, comme le sont souvent les filles. Elle sait déjà qu’elle est promise à une brillante carrière, de chirurgienne, huissière ou, pourquoi pas, ministresse ! Quel que soit son choix, elle n’aura pas à s’occuper de ses enfants, puisque c’est leur père qui s’en chargera. Les hommes sont naturellement faits pour ça, non ? « C’est comme ça ! On n’y peut rien ! » a tendance à penser Léa. Mais son père et son frère, Tom, vont la pousser à remettre en question l’ordre établi…

“Comme toutes les écoles de France on nous apprend que le féminin l’emporte sur le masculin. Attention ce n’est pas parce que les femmes sont supérieures ou plus nobles que les hommes ou je ne sais quoi. Non, c’est juste qu’il faut bien une règle pour simplifier la langue française, alors pourquoi pas celle-là ?”

Nous découvrons donc les réflexions d’une jeune fille à qui le père demande de réfléchir à la société dans laquelle elle vit. Dans son monde, la société est totalement matriarcale, à l’opposé de la nôtre, et nous redécouvrons donc les clichés qui ne cessent d’interférer dans nos vies. J’ai beaucoup aimé les redécouvrir d’un nouvel œil.  Léa raconte sa vie quotidienne et relate des faits qu’elle considère comme normaux et c’est là qu’on tilte et qu’on dit « mais non ! ». J’ai beaucoup aimé ouvrir les yeux sur tant de situations ordinaires qui ne devraient pas l’être.

“Ah, ce mot « auteur », j’ai du mal aussi à m’y faire, a repris ma mère, « autrice » c’est tellement plus joli.”

J’ai aimé certains passages qui ont permis de me faire prendre conscience de certaines situations qu’on considère comme normales alors que ça ne devrait pas. J’ai aimé par exemple prendre conscience du syndrome du Schtroumpf. On ne se rend pas assez compte de certains comportements qu’on a envers les femmes et ce petit roman nous permet de nous rendre compte de la société si sexiste dans laquelle on vit. 

“Grâce à mon père et grâce à Tom, j’ai compris que notre société était réellement sexiste. Très sexiste. Affreusement sexiste. Et que ça enlevait de la liberté et de la tranquillité d’esprit aux garçons. Mais aussi aux filles ! ”

C’est une lecture très rapide, avec un langage simple, qui va parler à chacun de nous. Certaines remarques nous font sourire. D’autres nous font prendre conscience de la société dans laquelle nous vivons. Et puis, j’ai oublié de vous parler des illustrations que j’ai vraiment beaucoup aimées, et qui donnent du cachet au roman.

C’est donc un petit coup de coeur avec une belle prise de conscience qui nous pousse à réfléchir et à reconsidérer les choses.

D’autres chroniques :

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s