Les Aigles de Vishan Lour, de Pierre Bottero

Aujourd’hui, je vous parle d’une petite pépite que j’ai lue il y a quelques temps déjà. Il s’agit d’une courte nouvelle écrite par un grand auteur que j’aime énormément : Pierre Bottero. Il s’agit donc d’un one-shot, une brève immersion dans un univers qui a l’air vraiment génial avec des personnages qui ont su me marquer et m’émouvoir. 

Plume est une Ombre, une jeune acrobate qui sillonne les rues d’AnÓcour et vole pour survivre.

Estéblan est un écuyer de la confrérie des Chevaliers du Vent. Il accompagne la délégation qui sera reçue au palais et doit nouer des relations avec le nouveau roi qui s’est emparé du pouvoir sans être adoubé par la confrérie. Quand la délégation est assassinée, Estéblan décide de venger ses compagnons. Mais il croise Plume. Plume qui le dissuade d’intervenir… dans l’immédiat.

Nous rencontrons donc Plume et Estéblan, deux personnages que tout oppose. Plume est une ombre dans la nuit, prémices des Marchombres, elle est douée pour se fondre dans l’obscurité et elle utilise son talent pour voler des choses et gagner de l’argent. Estéblan, quant à lui, est foncièrement juste. Futur chevalier, il en a toutes les vertus et fait tout pour agir de manière droite et juste. Encore tout jeune écuyer, il fait partie de la confrérie des Chevaliers du Vent qui ont la capacité de commander des aigles géants et sont rêve est de devenir lui-même un Chevalier plus tard. 

Pourtant, tout change lorsque la délégation dont il fait partie est subitement assassinée par un tyran. Plume décide de lui venir en aide et tous deux vont essayer de trouver un moyen pour venger les amis d’Estéblan et sauver la situation. 

J’ai beaucoup aimé le duo qu’ils forment car ils sont très opposés – le jour et la nuit – et vont pourtant parvenir à s’entraider pour le bien de leur mission. Ils n’ont pas les même codes d’honneur mais ils vont réussir à mettre de côté leurs différents pour travailler ensemble. Le danger est omniprésent et tout se passe très vite compte tenu de la longueur de la nouvelle. 

Encore une fois, j’ai été complètement conquise par la plume de l’auteur, toujours autant poétique et envoûtante. En plus, les animaux ailés ont ici une part importante et apportent une touche majestueuse à l’histoire qui m’a beaucoup plu. Une très belle lecture donc qui m’a totalement convaincue !

D’autres chroniques du roman :

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s