Romans

Montée Magique – Kate Daniels #6, de Ilona Andrews

kate daniels t6La mercenaire Kate Daniels et son compagnon Curran, le Seigneur des Bêtes, se démènent pour résoudre une nouvelle crise déchirante. Incapables de contrôler leur bête, de nombreux enfants métamorphes de la Meute ne survivent pas à leur première transformation et n’atteignent pas l’âge adulte. Il y a bien un remède qui pourrait les aider, mais le secret de sa fabrication est jalousement gardé par les clans européens et peu de doses sont disponibles à Atlanta.
Kate ne supporte pas de voir souffrir des innocents. Pourtant, la solution qu’elle et Curran ont trouvée promet d’être encore plus douloureuse. Les métamorphes européens, qui ont déjà essayé de manipuler le Seigneur des Bêtes par le passé, lui ont demandé d’arbitrer un conflit en échange du fameux remède. Comme la survie de la jeune génération et le futur de la Meute sont en jeu, Kate et Curran savent qu’ils doivent accepter la proposition…
Mais il ne fait aucun doute qu’ils se dirigent tout droit dans la gueule du loup.

J’avais hâte de commencer cette histoire et j’ai adoré la tournure que prend l’histoire. Ça fait vraiment plaisir de retrouver Kate et Curran. Une fois de plus, ils sont lancés dans une nouvelle aventure qui sera très mouvementée. Obligés de se déplacer en Europe, ils vont devoir déjouer de nombreux pièges pour réussir leur mission et obtenir de la Panacée, un médicament qui permet d’empêcher les jeunes métamorphes de se transformer en monstres. Autant dire que la pression est grande pour réussir cette mission.

Franchement, vous ne serez pas déçus avec ce tome. Le rythme est intense et on va de surprises en surprises. J’ai tellement aimé les nombreux rebondissements du tome qui m’ont fait lever les sourcils plus d’une fois. Il y a également tellement d’émotions, tellement de moments forts qui m’ont rendue très triste parfois. Kate devient de plus en plus humaine grâce à sa nouvelle famille et j’aime tant connaitre ses pensées. J’aime tout d’elle. C’est une héroïne très puissante et tellement géniale dans ses principes et ses valeurs. Un gros coup de coeur pour elle !

Avec Curran, ils forment une équipe qui va devoir lutter contre de nombreuses menaces, sans se diviser et sans perdre ce qui fait l’essence de leur couple : la confiance. J’ai aimé chacun des membres de l’équipe qui réussit à se distinguer individuellement et qui fait qu’on se sent bien avec chacun d’eux. Derek a su conquérir mon coeur et j’espère tellement le voir sourire davantage. Et qu’est-ce que j’ai eu peur pour Raphaël et Andrea ! Ils sont tellement mignons ensemble !

Et puis, la menace principale m’a fait sursauter plus d’une fois. Que de tensions ! Vous l’aurez compris, ce tome est génial et j’ai tellement hâte de lire de nouvelles aventures de Kate. Croisons les doigts pour ne pas avoir à attendre de nouveau un an 🙂

Romans

Ivy Wilde T1, de Helen Harper

Ivy-Wilde-T1-1Bon, soyons clairs : Ivy Wilde n’est pas une héroïne. C’est même la dernière personne que vous contacteriez si vous aviez besoin d’une aide magique, malgré ses talents.
Si ça ne tenait qu’à elle, Ivy passerait ses journées affalée dans le canapé, devant la télé, paquets de chips en main, à papoter avec son familier félin jusqu’à ce que mort s’en suive.

Mais quand elle se retrouve victime d’une erreur d’identité, elle est embarquée malgré elle à la Branche Arcane, le département d’investigation de l’Ordre Hermétique du Crépuscule d’Or.

Les problèmes se multiplient quand un objet de valeur est volé au nez et à la barbe des représentants de l’Ordre ; et le fait d’être liée magiquement à l’Adeptus Exemptus Raphaël Winter ne fait qu’empirer la situation. Il a peut-être un regard couleur saphir et le corps d’un mannequin maillot de bain, mais pour Ivy, il représente tout ce qu’il y a de soporifique dans le boulot de sorcier.

Et s’il l’oblige à retourner à la salle de sport, juré, elle le transforme en crapaud.

Ce premier tome des aventures de Ivy Wilde est génial et c’est en très grande partie grâce à l’héroïne qui est juste exactement comme je les aime. Elle a beaucoup d’humour, et j’ai beaucoup aimé suivre ses pensées qui lui donnent un “petit” grain de folie.

Dans un monde dans lequel la magie existe cachée des mortels sans pouvoirs, Ivy est une sorcière qui a été exclue de l’école des sorciers, l’Ordre, alors qu’elle n’était qu’au début de son apprentissage. Pourtant, elle est vraiment intelligente et très débrouillarde. Son familier, un chat complètement déjanté, complète le portrait complètement décalé de cette sorcière si unique.

Elle va se retrouver malgré elle reliée à un sorcier, Brutus, qui est totalement différent d’elle. Il suit les règles alors qu’elle les contourne. Il est très rationnel alors qu’elle se laisse porter par ses envies. Ensemble, ils vont enquêter pour éradiquer une menace qui touche le monde des sorciers.

Ivy n’est pas parfaite, elle est paresseuse et n’aime pas suivre les ordres. Pourtant, on découvre peu à peu à quel point elle est géniale comme fille et à quel point elle est douée en tant que sorcière.

Le duo qu’elle forme avec Brutus est vraiment bien équilibré et l’intrigue policière qui jalonne tout le roman m’a bien tenu en haleine. On ne s’ennuie pas au cours de notre lecture, les péripéties sont présentes en grand nombre, ce qui fait qu’on veut toujours en savoir plus sur ce qu’il va arriver à nos deux héros.

L’attirance qu’ils ressentent est très bien dosée car elle progresse peu à peu et j’ai beaucoup aimé ces petits moments où on les voyait prendre conscience de qui était vraiment leur partenaire.

Une excellente lecture donc que j’ai lu d’une traite et dont j’ai hâte de connaître la suite. Ivy n’a pas fini de me surprendre et j’ai hâte de savoir ce qu’il va lui arriver.