Editions·Jeunesse·Hatier·Mythologie

L’Extraordinaire Voyage d’Ulysse, de Helene Kerillis

l-extraordinaire-voyage-d-ulysse-tea-9782401040168_0Après avoir remporté la guerre de Troie, Ulysse désire rentrer à Ithaque. Mais la colère des dieux s’abat sur lui. Pour retrouver sa femme et son fils, il va devoir affronter tempêtes, pièges et monstres…

Lire la suite « L’Extraordinaire Voyage d’Ulysse, de Helene Kerillis »

Editions·Hatier·Jeunesse·Mythologie

Les Douze Travaux d’Hercule, de Helene Kerillis

les 12 travaux dherculeLa cruelle déesse Héra veut la mort d’Hercule. Pour échapper à la terrible malédiction, il va affronter les monstres les plus redoutables et les plus grands dangers…

Lire la suite « Les Douze Travaux d’Hercule, de Helene Kerillis »

Editions·Fantasy·Gallimard Jeunesse

Cursed, de Thomas Wheeler

cursed rebelleL’art mythique du grand Franck Miller et la plume acérée de Thomas Wheeler !Nimue a échappé au massacre de son village. Sa mère, avant de mourir, l’a chargée d’une mission : remettre l’épée du pouvoir à Merlin, le sorcier redoutable. Accompagnée d’Arthur, faux chevalier menteur et séducteur, Nimue sent grandir en elle la magie noire et ancestrale de l’épée. L’arme fait d’elle une combattante féroce, rebelle et le seul espoir de son peuple : la Sorcière Sang-de-loup. Mais Nimue n’est qu’à l’aube de son destin.

Lire la suite « Cursed, de Thomas Wheeler »

Contemporaine·Editions·Hugo Roman·Romance

L’Anti-Lune de Miel, de Christina Lauren

l'anti lune de mielPour deux ennemis jurés, tout peut arriver pendant un voyage de rêve à Hawaï – même trouver l’amour. Une comédie romantique sexy, hilarante avec une immense famille mexicano-américaine pour décor

Ce roman explore la relation entre deux jumelles et prouve que les liens du sang sont plus forts que tout.

Lire la suite « L’Anti-Lune de Miel, de Christina Lauren »

Bande Dessinée·Dupuis·Jeunesse

Le Rêve de Sarah, de Di Gregorio et Barbucci

Les Soeurs Gremillet – Tome 1

les soeurs gremillet

Plonger dans l’histoire comme dans un rêve… Dans un turquoise lumineux et mélancolique apparaissent pour la première fois les trois soeurs Grémillet, guidées par des méduses qui flottent, jusqu’au grand arbre et son palais de verre. À l’intérieur, une petite méduse lévite au-dessus d’un lit. Sarah, l’aînée, ne s’explique pas ce rêve étrange. Obsédée par ce mystère, elle parviendra à l’élucider avec l’aide de ses deux soeurs.

Lire la suite « Le Rêve de Sarah, de Di Gregorio et Barbucci »

Contemporain·Editions·Livre de Poche·Romans

Le Premier Jour du Reste de Ma Vie, de Virginie Grimaldi

le premier jour du reste de ta vieMarie a tout préparé pour l’anniversaire de son mari : décoration de l’appartement, gâteaux, invités… Tout, y compris une surprise : à quarante ans, elle a décidé de le quitter. Marie a pris « un aller simple pour ailleurs ». Pour elle, c’est maintenant que tout commence. Vivre, enfin.

Elle a donc réservé un billet sur un bateau de croisière pour faire le tour du monde. À bord, Marie rencontre deux femmes qui, elles aussi, sont à la croisée des chemins. Au fil de leurs aventures, parfois loufoques, elles pleurent et rient ensemble, à la reconquête du bonheur. Leurs vies à toutes les trois vont être transformées par ce voyage au bout du monde.

Je ne suis jamais déçue lorsque je lis un roman de Virginie Grimaldi, du coup, j’ai accepté sa hésiter ce livre qu’on m’a prêté et une fois de plus, la magie a opéré. Je suis ressortie de ma lecture complètement conquise et sous le charme.

“ Il y a eu elle. Ses retrouvailles avec elle-même. ”

Bien plus qu’une simple romance, cette histoire nous raconte surtout le parcours de Marie, une quadragénaire qui quitte tout, même son mari, afin de se retrouver elle-même. A travers des bribes du passé, on devine la souffrance et la solitude qu’elle a vécues et je l’ai trouvée très vraie et réaliste dans ses choix. C’est vraiment une belle histoire, avec une femme qui a perdu confiance en elle au fil des années à cause d’un mari manipulateur et narcissique, mais qui ne baisse pas les bras et qui reste déterminée à se retrouver et à vraiment prendre soin d’elle. Sublime message à faire passer.

“ Marie n’avait pas prévu de se lier d’amitié pendant son périple. Elle avait même envisagé le contraire. ”

C’est également une belle histoire d’amitié, entre trois femmes très différentes, que ce soit par leur âge ou leur condition. Et pourtant, elles vont découvrir qu’elles ont de nombreux points communs et surtout, elles vont être là les unes pour les autres au moment où elles en ont le plus besoin. On s’attache bien vite à ces trois femmes, que ce soit Anne et ses regrets liés à son amour perdu ou Camille et son manque de confiance en elle. J’ai aimé chacune de ces femmes, chacune de leur histoire. Toutes m’ont touchée d’une certaines manières.

“ Croyez-moi, l’amour peut frapper à tout âge, partout. Même quand on ne l’attend pas. Il serait dommage de lui tourner le dos. Nous allons tous au même endroit ; autant rendre le chemin plus heureux. ”

Et évidemment, on ne peut que fondre devant les romances qui se profilent à l’horizon. Marie est vraiment touchante et on a juste envie que le meilleur lui arrive. La croisière nous fait juste rêver avec tous ces lieux si exotiques, ces paysages marquants et toutes ces descriptions qui nous donnent tellement envie de voyager également !

Ça a été une excellente lecture, avec des chapitres courts qui donnent un rythme très dynamique au récit, comme si nous avions la chance d’assister à des bribes de vie, des courts instants volés. J’ai beaucoup aimé ce sentiment d’être comme une petite souris en train de suivre les péripéties de Marie et de ses amies. 

Un feel good qui rend heureux, à lire d’urgence !!!

Capture d’écran 2019-04-15 à 13.28.43

D’autres chroniques :

 

Classiques·Editions·J'ai Lu·Romans

L’Appel de la Foret, de Jack London

l'appel de la foretEnlevé à la douceur de la maison du juge Miller, Buck est confronté aux réalités du Grand Nord où il connaît la rude condition d’un chien de traîneau.

Pour Buck, la vie devient une lutte incessante. En butte à la cruauté des hommes et à la rivalité de ses congénères, il subira un apprentissage implacable, effectuera des courses harassantes, livrera de terribles combats de chiens.

Après avoir vu le film au cinéma, j’étais pressée de lire ce roman si connu de Jack Landon et finalement, je suis ressortie assez mitigée de ma lecture.

“ Buck ne lisait pas les journaux et était loin de savoir ce qui se tramait vers la fin de 1897, non seulement contre lui, mais contre tous ses congénères. ”

C’est avec ces quelques lignes que commence ce roman et nous sommes donc directement plongés au coeur de l’histoire puisque nous allons suivre l’enlèvement et le voyage de Buck vers l’Arctique. L’auteur fait le pari de nous raconter cette histoire du point de vue original du chien Buck, et j’ai beaucoup aimé me trouver dans sa tête. Même si ma traduction m’a un peu gênée dans le sens où trop de mots étaient accompagnés d’une astérisque, je dois dire que j’ai passé un bon moment de lecture avec Buck et ses différents amis chiens. Le contexte de la recherche d’or met en avant une certaine folie des hommes qui en oublient l’aspect vivant des animaux.

“ Tuer ou se faire tuer, manger ou se faire manger : telle était la loi; et il obéissait à ce commandement issu des profondeurs du Temps. ”

Ici, au contraire, on a affaire à un climat difficile et très rude, qui offre des scènes très tristes parfois, surtout du point de vue de Buck qui voit ce qu’il se passe sans comprendre vraiment la logique des hommes. Les faits sont rapportés avec beaucoup de « froideur » et je dois dire que certains passages sont très violents, notamment par exemple un combat entre deux chiens qui m’a vraiment secouée parce que, justement, tout est fait pour qu’on visualise très bien la scène et c’est réussi, on a l’impression d’assister au combat sans pitié entre les deux chiens. Du coup, j’ai trouvé la lecture de ce récit beaucoup plus poignant et sombre que le film qui est plus léger, plus drôle.

“ Dans la profondeur de la forêt résonnait un appel, et chaque fois qu’il l’entendait, mystérieusement excitant et attirant, il se sentait forcé de tourner le dos au feu et à la terre battue qui l’entourait, et de plonger au coeur de cette forêt toujours plus avant. ”

Buck est sans pitié, contrairement au film, il ne se laisse pas faire et va tout faire pour survivre et être le maitre.

Cet appel de la foret est très bien amené au fil de la lecture. On sent cette force irréversible qui appelle Buck et le transforme petit à petit. On va le voir se détacher petit à petit des hommes et c’est très bien amené. Certaines scènes montrent bien la violence des hommes envers les animaux, notamment une scène qui m’a vraiment bouleversée, celle où les chiens sont tellement fatigués qu’ils ne réagissent plus du tout aux coups portés par leurs maitres.

Une histoire très intense donc, qui nous fait découvrir un chien qui va renouer avec la nature. 

Capture d’écran 2019-04-15 à 13.28.43

D’autres chroniques :

 

Contemporaine·Editions·Harlequin·Romance·Romans

Un Été dans la Ville de l’Amour, de Sarah Morgan

un ete dans la ville de l'amourPour célébrer leur vingt-cinquième anniversaire de mariage, Grace a prévu une surprise de taille pour son mari : une escapade romantique à Paris. Mais ce dernier lui a aussi réservé une annonce surprise : il souhaite divorcer. Dévastée par la nouvelle, Grace fait ses bagages et s’envole, seule, pour la capitale.

Lorsqu’Audrey quitte Londres pour la France, c’est avec la ferme intention de s’éloigner d’une mère alcoolique. Son objectif : dégoter un job dans une librairie et se familiariser avec le french kiss. Seulement, avec la barrière de la langue et sans argent, ses projets paraissent plus compliqués qu’elle ne le pensait.

La rencontre entre les deux jeunes femmes va alors tout changer. Et leur amitié naissante, bien que surprenante, pourrait bien devenir la meilleure chose qui pouvait leur arriver…

C’est avec joie que j’ai reçu ce nouveau roman de Sarah Morgan. J’aime beaucoup les romances qu’elle écrit et cette fois-ci n’a pas fait exception à la règle, même si ce n’est pas juste une simple romance. 

“ Paris est et sera toujours un choix merveilleux. ”

Grace et Audrey sont deux femmes blessées par la vie. Grace a été abandonnée par son mari le jour de leur vingt-cinquième anniversaire de mariage, et Audrey attend avec impatience la fin de ses études pour s’éloigner de sa mère alcoolique. Toutes deux vont se rencontrer à Paris et je dois dire que j’ai été vraiment charmée par la ville de l’amour. Sous le soleil de l’été, ça fait plaisir de redécouvrir la capitale qui renferme tant de trésors. Je trouve que la ville apporte un vrai plus à l’histoire car l’auteure parvient vraiment à lui donner un cachet spécial, une âme.

“ Je suis trop contente qu’on soit amies, Grace. Ça fait du bien de sentir qu’on compte vraiment pour quelqu’un. ”

On va donc suivre Grace, qui a décidé de profiter de son cadeau de mariage déjà réservé pour s’éloigner de sa vie qui est partie dans tous les sens. Elle revient donc à Paris afin d’oublier son mari qui l’a quittée et pour renouer avec sa ville qu’elle a connue bien plus jeune. Quant à Audrey, elle va profiter de ce voyage pour découvrir de nouvelles choses et pour profiter de la vie.

J’ai vraiment beaucoup aimé ces deux personnages principaux car elles sont chacune blessées par la vie et manquent cruellement de confiance en elles, pourtant elles sont déterminées à se relever. Ce sont des femmes fortes qui vont s’épauler et qui vont ressortir grandies de l’amitié qui va naitre entre elles. C’est bien plus qu’une simple romance je trouve. C’est avant tout une très belle histoire d’amitié entre deux femmes de génération différente qui vont pourtant beaucoup apprendre l’une de l’autre.

“ Et qui sait ? Tu trouveras peut-être l’amour, à Paris. ”

Sarah Morgan réussit encore une fois à nous toucher avec sa double romance et j’ai aimé suivre chacune d’elles. D’ailleurs, je trouve qu’elle va encore plus loin en nous montrant la recette d’une romance réussie : la confiance en l’autre et la communication.

J’ai été conquise par le franc parler d’Audrey et sa façon de surmonter les difficultés, par la sagesse qu’elle a acquise et son degré de maturité, tout comme j’ai été conquise par le parcours de Grace qui apprend à se faire confiance de nouveau, à prendre soin d’elle et à faire des choses qui lui plaisent. A force de vouloir tout bien faire, elle s’en est oubliée et c’est très touchant de la voir prendre soin d’elle de nouveau.

Une très chouette histoire donc, qui fait du bien au coeur. 

Capture d’écran 2019-04-15 à 13.28.43

D’autres chroniques :

 

Editions·Hatier·Jeunesse·Romans

Des Monstres et des Héros, de Helene Kerillis

monstres herosLes exploits et les combats de grands héros de la mythologie grecque :

  • Bellérophon et l’horrible Chimère,
  • Persée et la monstrueuse Méduse,
  • Ulysse et le terrifiant Cyclope,
  • Thésée et le Minotaure du labyrinthe,
  • Œdipe et le Sphinx…

Au détour d’une librairie, je me suis laissée tenter par cette nouvelle collection « Mythologie et Histoires de Toujours » et je dois avouer que je  n’ai pas du tout été déçue par ce premier petit roman qui m’a totalement convaincue.

Des histoires captivantes

J’ai été vraiment captivée par les différentes histoires qui mettent à chaque fois en scène un Héros mythologique et un monstre. Tout est fait pour captiver le lecteur : les scènes sont très imagées et nous projettent au centre de l’action, les combats sont dynamiques et très bien rythmés. Les histoires commencent directement dans l’action après une brève introduction. Les jeunes lecteurs n’auront pas le temps de s’ennuyer et vont être plongés au cœur de l’action du début à la fin.

Une plongée au cœur de la mythologie

Étant une grande férue de mythologie gréco-romaine, j’ai beaucoup aimé ces petits récits qui reviennent sur les grands mythes pour les faire découvrir à de jeunes lecteurs. Les descriptions des différents monstres sont très bien amenées et riches de détails, que ce soit celles du Sphinx ou de la Chimère. On prend plaisir à re-découvrir ces mythes et à comprendre ce qui fait qu’on se souvient si bien de ces héros. Un gros coup de cœur pour l’histoire de Persee contre Méduse. 

A conseiller aux enfants avides de découvrir la mythologie

Franchement, cette collection est à mettre entre toutes les mains, surtout si vous aimez la mythologie et que vous voulez en savoir plus sur l’histoire des monstres. Un gros plus pour la conception du livre car on retrouve dans chaque histoire de magnifiques illustrations avec également de petites questions qui vont permettre de vérifier qu’on n’a pas oublié une information importante et j’ai trouvé cela vraiment top !

Capture d’écran 2019-04-15 à 13.28.43

D’autres chroniques :

 

Editions·Fantasy·Gallimard Jeunesse·Jeunesse·Romans

Le Combat des Âmes Soeurs, de Kristen Ciccarelli

Iskari – Tome 2

Ce document a été créé et certifié chez IGS-CP, Charente (16)Roa, héritière de la Maison des Chants et reine de Firgaard, a juré de défendre les peuples de la Terre des Brousses. Elle a levé une armée pour le jeune roi Dax en échange de son soutien. Mais son époux manque à sa parole. Roa se sent trahie et isolée alors que le lien magique qui l’unit à sa soeur faiblit. Seul le couteau de la tisseuse de Ciel, une légende ancienne, pourrait l’aider à sauver à la fois sa soeur et son peuple…

J’avais hâte de connaître l’histoire de Roa, cette jeune femme étrangère devenue reine pour sauver son peuple. Son histoire m’a beaucoup plu et j’étais très contente de lire ce deuxième tome de la saga Iskari.

 » Elle n’avait pas imaginé que ce serait aussi difficile d’échanger sa liberté contre la protection de la Terre des Brousses. »

Roa est une héroïne comme je les aime. Elle a un fort caractère et n’hésite pas à se sacrifier pour sauver son peuple. Elle sait que son mariage avec Dax peut permettre à son peuple d’aller mieux et j’ai aimé la voir faire passer son peuple avant elle. Apres, certains détails m’ont agacée, comme le fait qu’elle doute de tout ce que fait Dax et qu’elle n’hésite pas à le trahir pour parvenir à ses fins.

J’ai trouvé magnifique la relation qu’elle a avec sa sœur. L’histoire est triste mais tellement puissante et belle. J’ai aimé leur discussion, mais surtout la manière dont l’auteur parvenait à retranscrire ce lien si fort qui les unit.

« Elle ne faisait confiance, ni à Rebbekah, ni à la cour. Mais elle ne pouvait rien faire d’autre. »

Roa arrive au pouvoir dans un seul but : améliorer les conditions de vie de son peuple, les Terreux de Brousse, qui subissent l’autorité des Draksors et qui vivent dans une grande pauvreté. Même si je comprenais totalement son point de vue, j’ai trouvé dommage qu’elle garde tout pour elle et qu’elle ne parle pas avec Dax, qui était quand même son mari. Elle va créer un fossé entre eux et j’ai trouvé ça dommage.

N’empêche, si vous aimez les complots et les jeux de pouvoirs, vous allez vous régaler. Entre Dax qui semble s’ennuyer en tant que roi, des conseillers qui veulent garder le pouvoir et des soldats qui veulent tuer Roa, vous allez être servis ! L’histoire est vite captivante et j’ai été surprise plus d’une fois donc c’était chouette.

« Idiote murmura Dax – et son souffle chaud se posa sur ses lèvres. Je ne veux pas t’embrasser ici. »

Impossible de finir cette chronique sans vous parler de Dax. Mon seul regret reste de ne pas avoir eu plus de scène avec lui. J’ai vraiment beaucoup aimé son personnage et encore plus les scènes où il se confronte à Roa. J’ai aimé sa nonchalance, mais également sa douceur et son assurance. Ils jouent un peu au jeu du chat et de la souris et ça m’a beaucoup plu.

Ca a donc été une très bonne lecture qui m’a captivée dès le début et j’ai maintenant hâte de le prochain tome qui portera sur Safire.

Capture d’écran 2019-04-15 à 13.28.43

D’autres chroniques :