Romans

L’Apprenti, de Faith Kean

Les Chroniques de Ferin – Tome 2

lapprenti faith keanLa cité aux milles flambeaux abrite le siège du royaume d’Infeijin. C’est aussi entre ses murs que prospèrent les maisons de plaisir sous l’égide émérite du Meneur.

Rïsel du D’Jed n’est qu’un enfant lorsqu’il franchit pour la première fois les portes de la capitale. Démuni et meurtri par la vie, il est loin de se douter de ce que le destin lui réserve le jour où son chemin croise celui de l’homme à la tête de tous les hôtes de Ferin. Cette rencontre salvatrice le mènera des plus sombres ruelles aux somptueux couloirs du palais royal.

Pour gagner sa place dans cet univers tortueux, empli de dangers et de secrets, Rïsel devra plonger au cœur d’un monde fait de faux-semblants et d’illusions.

De retour dans un univers captivant

Faith Kean est un auteur que j’aime beaucoup et d’ailleurs, ce roman m’a vraiment envie de me plonger de nouveau dans la trilogie principale. Nous retrouvons les personnages de la trilogie mais l’histoire se déroule avant celle de la trilogie. L’histoire se déroule dans la splendide Ferin, une ville très complexe que nous apprenons à découvrir et qui devient tellement passionnante au fil du roman. Elle prend véritablement vie et donne beaucoup de profondeur à l’histoire je trouve.

Un héros au grand coeur

Nous faisons donc la rencontre de Risel, un jeune garçon orphelin qui va arriver brisé dans la grande ville et qui va trouver en Jessamy, un protecteur et un second père. Jessamy verra ses nombreuses qualités et fera de lui son héritier. En effet, ce dernier est le Meneur de Ferin, propriétaire des bordels de Ferin et informateur dans l’ombre du roi.

Risel va donc découvrir tout un nouveau monde qui semble fait pour lui. Il va apprendre à agir dans l’ombre, comme son mentor. 

J’ai beaucoup aimé leur relation unique. En même temps, en temps que prostitué, on assiste à de nombreuses scènes érotiques assez variées qui m’ont beaucoup plu par leur extrême justesse et tendresse. L’auteur a le don de me faire ressentir les émotions des personnages et cela m’a bouleversé énormément plus d’une fois. 

Des intrigues complexes

C’est fou comme j’ai aimé cette histoire, grâce à l’intrigue faite de confidences et de complots secrets. Risel apprend vite et bien et j’ai beaucoup aimé la manière dont il considère les membres de sa maisonnée. Il va devoir s’allier aux bonnes personnes et franchement, j’ai adoré suivre les aventures de Risel. Il y a beaucoup de péripéties, j’ai été bouleversée par des actions très tristes. Oui, on peut dire que j’ai été transportée par l’histoire !

Finalement, nous le suivons dans son parcours pour devenir un homme responsable qui endossera de lourdes responsabilités, lui qui n’était qu’un enfant perdu. Une sublime histoire à lire sans hésiter !

Capture d’écran 2019-04-15 à 13.28.43

📖 Pour une fois, pas d’autres chroniques mais un lien vers un chouette interview de l’auteur 🙂

 

Editions·Fantasy·M/M·MxM Bookmarks·Romance·Romans

Le Coeur de Foudre, de T.J Klune

le coup de foudre tj kluneIl était une fois, dans une ruelle des quartiers pauvres de la Ville de Lockes, un jeune homme plutôt solitaire, du nom de Sam Haversford, transforme accidentellement un groupe de crétins adolescents en pierre. Bien sûr, cela attire l’attention d’une puissance supérieure et Sam est arraché au seul monde qu’il connaît pour devenir l’apprenti du Roi Sorcier, Morgan of Shadows.

À quatorze ans, Sam entre à Dark Woods et revient avec Gary, la licorne gay sans corne et un semi-géant du nom de Tiggy, ce qui lui vaut le surnom de Sam of Wilds. À quinze ans, Sam apprend ce qu’est vraiment l’amour quand un nouveau chevalier arrive au château. Sir Ryan Foxheart, le plus beau des rêves qu’on puisse imaginer.

Naturellement, tout tombe à l’eau au fil des ans quand Ryan sort avec le répréhensible prince Justin, quand Sam ne peut pas contrôler sa magie, quand un dragon sexuellement agressif kidnappe le prince et que le roi les envoie vivre une quête épique pour sauver le petit ami de Ryan, tandis que Sam tombe de plus en plus amoureux de quelqu’un qu’il ne pourra jamais avoir. Enfin, c’est ce qu’il croit…

Des personnages uniques

Waow waow waow ! Ça c’est un livre qui va me marquer longtemps ! J’avais hâte de lire cette nouvelle histoire de TJ Klune, un auteur qui me plaît beaucoup. Ici, nous sommes dans un conte de fée, avec des princes, des chevaliers, de la magie, des dragons et des licornes.

Nous suivons un jeune apprenti sorcier humain, Sam. Ahlala,  il y aurait tant de choses à dire sur lui ! Sam souffre clairement de logorrhée : il est incapable de s’arrêter de parler et dès le début, on comprend que ça va être un festival de quiproquos et de délires plus fous les uns que les autres.

Mais en même temps c’est génial car Sam a un énorme coeur. Beaucoup de personnages secondaires s’attachent à lui et on comprend pourquoi ! J‘ai tellement aimé le trio de choc qu’il forme avec Gary la licorne et Tiggy le demi géant. L’auteur a ce talent de nous faire aimer des personnages différents mais au grand coeur. 

Beaucoup d’humour et de romance

Du coup, l’humour est au rendez vous à chaque page avec les conversations de folie qu’ont les héros. A chaque fois je me disais « Oh mon dieu, mais c’est quoi ça ?? ». Mais en même temps, c’est génial car on ne peut s’empêcher de rire devant les attitudes des personnages. 

En fond d’intrigue, l’amour de Sam pour Ryan, un chevalier. Ryan est beau, fringant et impeccable. Malheureusement, Ryan est fiancé au prince de Verania, Justin. J’étais si triste pour Sam. Il est tellement gentil et possède un grand coeur qui fait qu’on s’attache à lui et qu’on ressent facilement ce qu’il ressent. Face à l’impossibilité d’aimer celui pour qui son coeur bat, il doit tourner la page et fait preuve d’une grande maturité la dessus. 

Des héros en quête d’aventure

Ce que j’ai beaucoup aimé, c’est qu’il y a une quête que suivent les héros. Sur son chemin, Sam va devoir affronter une multitude de dangers et c’est un plaisir de suivre ses aventures et de découvrir ses adversaires. Que ce soit le roi des fées ou le dragon, c’est un vrai bonheur de suivre les aventures de Sam l’Indomptable. 

Bref, on ne s’ennuie pas un seul instant et l’humour est omniprésent avec des dialogues tirade qui m’ont ravie !

Capture d’écran 2019-04-15 à 13.28.43

D’autres chroniques :

Editions·Jeunesse·PKJ·Romans

Les Invisibles, de Shannon Messenger

Tome 4 de la série Les Gardiens des Cités perdues

les invisibles-messengerFinis les cours à Foxfire et les messages mystérieux envoyés par le Cygne Noir, Sophie rejoint enfin l’organisation clandestine à l’origine de sa création ! Accompagnée de Fitz, Biana, Keefe et Dex, elle quitte les Cités perdues pour Florence, où se trouve le premier indice qui la mènera jusqu’au repaire du Cygne Noir. Là-bas, la jeune fille espère en apprendre plus sur elle-même, mais aussi sur les Invisibles, le groupe de rebelles qui cherche à déstabiliser le monde des elfes.

Entre l’étrange épidémie qui décime les gnomes, l’évasion de Prentice, prisonnier d’Exil, à préparer, et la menace grandissante des ogres, la jeune Télépathe va devoir s’appuyer sur ses amis et se retenir de foncer tête baissée vers le danger ! Surtout que si de nouveaux alliés apparaissent, des traîtres sortent aussi de l’ombre…

Dans ce quatrième tome de Gardiens des Cités perdues, Shannon Messenger nous entraîne une fois de plus de surprise en émerveillement ! Retrouvez Sophie Foster et plongez avec elle dans un monde aussi magique que dangereux….

J’ai terminé ce tome en étant incapable de le lâcher tellement les intrigues s’enchaînaient sans pause à la fin. Que d’aventures pour Sophie !!! Franchement, ce tome est tellement captivant, tellement rempli de péripéties, d’intrigues complexes qui se croisent et qui forment un tout hallucinant. J’ai tellement hâte de lire la suite maintenant !!!

Une équipe soudée 

Nous retrouvons donc Sophie et son groupe d’amis qui doivent fuir les Cités Perdues de toute urgence. Cela va entraîner pas mal de changements dans leurs vies mais j’ai surtout aimé voir leur petite équipe se renforcer et devenir plus mature. Chacun grandit et prend conscience des dangers qui les entourent. Comme ils ont tous des talents maintenant, chacun a un rôle défini et c’est génial de les voir affronter l’ennemi en utilisant leurs atout. J’ai beaucoup aimé Dex dans ce tome. Il est beaucoup plus mature, sérieux et moins agaçant. Ça fait du bien. Dans ce tome, c’est surtout Keefe qui est au centre du roman car chacun essaie de l’aider après les révélations du tome précédent. Ohlala ! Je crois bien que Keefe est mon personnage préféré ! Il est si ouvert aux autres mais souffre tellement en vérité. Ce tome nous fait découvrir sa face cachée et j’ai beaucoup aimé.

Un nouveau décor

Notre équipe va donc découvrir de nouveaux lieux en quittant les Cités Perdues. L’imagination de Shannon Messenger est débordante, pour notre plus grand plaisir. Les scènes sont très visuelles et nous permettent vraiment de plonger au coeur de l’histoire et en tout cas, ça a totalement marché sur moi. De nouvelles rencontres, de nouveaux visages, moi je dis oui oui oui !! 

Un danger qui s’amplifie 

Ce tome met l’accent sur les gnomes, qu’on avait déjà rencontrés dans les tomes précédents, sans vraiment s’y attarder. Mais ici, le danger est centré sur eux. L’univers des elfes est vraiment en plein changement et j’ai beaucoup aimé une phrase que pense Sophie à un moment sur son rôle dans cette aventure. Elle apprend à gérer toute son identité et on est tellement fier d’elle !

Entre les ogres, les elfes et les gnomes, le danger est présent et comme on commence à bien connaître les personnages secondaires, chaque scène est une vraie pépite. Bref, ça a été un excellent tome, rempli d’aventures captivantes avec des personnages auxquels on s’attache de plus en plus facilement. 

Capture d’écran 2019-04-15 à 13.28.43

D’autres chroniques :

Classiques·Romance·Romans·Tibert Editions

Persuasion, de Jane Austen

Livre édité par Tibert Éditions

persuasion-tibertDepuis quand une jeune fille a-t-elle besoin qu’on lui dicte sa conduite ? Si elle s’est laissé persuader trop jeune de rompre ses fiançailles, Anne Eliott n’est plus dupe. Et lorsque son ancien amant réapparaît, auréolé de gloire, l’heure n’est pas à l’indécision. Pour Anne, il est temps de faire fi des convenances et de la vanité de son entourage !

Une héroïne simple et sage

Anne est très attachante car c’est une jeune femme avec pleins de qualités mais très effacée dans sa famille. Ses proches la laissent de côté mais elle est tellement pure qu’elle continue à les aimer et à les protéger. J’ai vraiment apprécié les illustrations de Margaux Motin qui montrent bien son caractère et ce qui lui arrive.

Malgré son passé, elle n’a aucune rancune pour sa famille. Elle est vraiment touchante dans ce qu’elle ressent et j’ai beaucoup aimé suivre son histoire.

Une romance toute douce

Elle était donc fiancée plus jeune mais a choisi de rompre ses fiançailles car sa famille avait réussi à la persuader qu’il s’agissait d’une très mauvaise idée. Alors, lorsque son ancien fiancé apparaît de nouveau dans sa vie, elle est décidée, non pas à s’imposer, mais au moins à faire ses propres choix. Elle ressort grandie de ce qu’elle a vécu et plus déterminée que jamais à prouver qu’elle sait prendre ses propres décisions.

J’ai beaucoup aimé les scènes avec le capitaine Wentworth car on sent bien qu’ils sont toujours très liés. On attend juste de savoir comment les choses vont se dérouler.

Une plume exquise et piquante

J’aime toujours autant lire les romances de Jane Austen car elles sont pleines de vie et tellement piquantes de justesse dans la description de la vie aristocratique. Que d’ironie dans ses propos et d’attaque mordante. On rit en se moquant, mais jamais méchamment. Ça fait du bien et c’est drôle. Les illustrations de Margaux Motin fonctionnent très bien et illustrent à merveille le roman même si j’aurais souhaité en avoir plus.

Et puis le livre-objet est juste magnifique. Les illustrations de Margaux Motin sont tops, la couverture cartonnée est idéale pour lire. Que du positif ! Une très bonne lecture donc et j’ai hâte de connaitre la prochaine sortie de la maison d’édition.  

Capture d’écran 2019-04-15 à 13.28.43

D’autres chroniques :

Editions·Jeunesse·PKJ·Romans

La Rivière à l’Envers – Hannah, de Jean Claude Mourlevat

E51643D1-27EE-4D0C-86E6-DF1FCD6884BF

La suite de La rivière à l’envers ! Hannah raconte les aventures qui l’ont conduite jusqu’au village de Tomek, au bout du désert, à la recherche de l’eau qui rend immortel.

Dans La rivière à l’envers, Tomek nous entraînait dans son incroyable quête : trouver la rivière Qjar et son eau qui empêche de mourir. Nous marchions avec lui sur les pas de Hannah. Cette fois-ci, c’est Hannah elle-même qui raconte son voyage sur la vertigineuse Route du Ciel, puis à travers le désert. Son récit nous fait découvrir des contrées nouvelles, mais on y retrouve aussi des paysages connus : la Forêt de l’Oubli, la prairie, l’océan…

Une héroïne courageuse

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre et finalement, ça a été une excellente lecture, plus courte mais presque plus intense que le premier tome sur Tomek. Hannah a un objectif en vue, sauver sa petite passerine, et reste déterminée tout au long de l’aventure. J’ai aimé sa motivation et son sérieux. Elle m’a fait rêver. Elle est si jeune et pourtant, elle ne baisse pas les bras. C’est une battante et surtout, c’est une jeune fille qui a toujours le sourire et qui semble toujours heureuse.

Des histoires encore plus merveilleuses

Hannah était souvent absente dans le tome 1 et vivait ses propres aventures. Dans ce tome, on va enfin découvrir ce qu’elle a vécu tout ce temps. Ses aventures m’ont vraiment plue, encore plus peut-être que celles de Tomek. Ma préférée a été ses aventures dans le désert. Et encore une fois, je suis vraiment époustouflée par l’imagination de Jean Claude Mourlevat. Certains lieux sont déjà connus car présents dans le tome 1, mais on les redécouvre avec émerveillement.

Vous l’aurez compris, cette suite m’a beaucoup plu. C’est toujours aussi merveilleux, avec autant d’aventures que dans le premier tome. Un coup de coeur pour cette jeune héroïne au grand coeur !

Capture d’écran 2019-04-15 à 13.28.43

D’autres chroniques :

Editions·Jeunesse·PKJ·Romans

La Rivière à l’Envers – Tomek, de Jean Claude Mourlevat

B448093A-3AF0-4B5C-B808-DDB0E12B2CDEAinsi vous avez tout dans votre magasin ? demanda la jeune fille. Vraiment tout ? » Tomek se trouva un peu embarrassé : « Oui… enfin tout le nécessaire… » « Alors, dit la petite voix fragile, alors vous aurez peut-être… de l’eau de la rivière Qjar ? » Tomek ignorait ce qu’était cette eau, et la jeune fille le vit bien : « C’est l’eau qui empêche de mourir, vous ne le saviez pas ? »

Un univers merveilleux

On m’avait beaucoup parlé de l’histoire de Tomek et j’avais hâte de la découvrir en espérant que j’allais l’aimer. Finalement, je n’ai pas du tout été déçue. Les aventures de Tomek m’ont beaucoup plue et j’ai lu très rapidement l’histoire de ce jeune garçon.

J’ai beaucoup aimé suivre ses aventures, découvrir tous ces nouveaux pays à ses côtés. Avec ses yeux d’enfants, il profite de ce voyage sans se poser de questions sur les dangers ou les choses négatives. Son regard émerveillé nous fait rêver.

Des personnages attachants

« Et la seconde chose que fit Tomek, lui qui de toute sa vie ne s’était pas retourné trois fois sur une fille, ce fut de tomber amoureux de ce petit brin de femme, d’en tomber amoureux instantanément, complètement et définitivement. »

Tomek rencontre Hannah et sur l’instant, il tombe amoureux. Cette simplicité des choses sera présente dans l’ensemble du roman. L’histoire est légère, sans prise de tête, et surtout très belle. Il rêve d’aventures et va être servi lorsqu’il va se lancer dans sa quête pour trouver la Rivière à l’Envers, cette rivière magique qui contient de l’eau qui empêche de mourir.

Chaque personnage qu’il rencontre va l’aider à avancer et va le faire grandir. J’ai aimé la bienveillance de Marie, la joie et la gentillesse des Parfumeurs. Il n’y a que de bons sentiments dans cette histoire et c’est ce qui fait que c’est une histoire si géniale.

Une belle histoire

C’est fou comme Jean Claude Mourlevat a de l’imagination ! J’ai été subjuguée par les décors qu’il décrivait si brièvement mais si intensément. Je me suis sentie plongée au coeur de la foret de l’Oubli, j’ai vécu intensément face à l’Océan et les descriptions sont si limpides qu’on se sent totalement immergé dans l’histoire.

Bref, c’est un roman de jeunesse que je vous conseille sans aucun doute. Une lecture qui vous fera passer un super moment.

Capture d’écran 2019-04-15 à 13.28.43

D’autres chroniques :