L’Autre – T03 La Huitième Porte, de Pierre Bottero

Quand je disais que j’avais vraiment beaucoup le deuxième tome, c’était sans compter ce troisième tome qui a fait boum boum dans mon coeur et qui a été un énorme coup de coeur !

Huit ans ont passé. L’Autre a gagné. Partout la liberté cède à la violence, les hommes ploient sous le joug d’Eqkter et de ses créatures maléfiques. Pourtant une lueur d’espoir subsiste : le sang des sept Familles n’est pas tari. Les antiques pouvoirs vibrent toujours dans les veines d’Elio, un jeune garçon qui coule une existence paisible dans un village du Haut-Atlas…

Ce tome finit donc la trilogie l’Autre mais s’éloigne assez drastiquement des deux premiers tomes, tant dans l’histoire qu’au niveau des personnages. Il prend place presque douze ans après les évènements des tomes précédents et on a donc un nouveau personnage principal qui a conquis mon coeur dès le premier chapitre. Élio est unique, si mature et en même temps encore si innocent. J’ai complètement fondu devant son personnage si complexe. 

Dès le début, on est tout de suite plongés au coeur de l’action et ça démarre au quart de tour, avec du danger, des héros en mauvaise posture. Élio découvre la vérité, découvre qui est l’Autre et quel est le rôle qu’il va devoir jouer. On se retrouve plongés au coeur d’une société totalement transformée par l’emprise de l’Autre qui contrôle les humains et leur fait subir un véritable lavage de cerveau. Encore une fois, le danger vient de partout et Élio va devoir, malgré son jeune âge, affronter de graves dangers. J’ai aimé son courage, sa détermination mais également son côté enfant qui le rend vraiment ouvert à la magie et prompt à réagir.

J’ai été surprise plus d’une fois, enchantée si souvent, notamment par le lien entre Élio et sa partie Métamorphe. Les scènes sont si bien décrites qu’on se sent sur place aux cotés de nos héros et j’ai adoré ce sentiment. 

Et puis parlons de Eryn !! Quand je l’ai vue apparaître, j’ai tellement eu envie de relire toute la saga sur Ewilan et Ellana puisqu’on l’y rencontre là-bas également. Elle est unique, tellement mystérieuse… une vraie petite fée ! Et puis l’épilogue !!! Non clairement, il faut que je relise Ewilan et Ellana après avoir lu cette trilogie car on a juste envie de se replonger dans cet univers si merveilleux qu’a créé Pierre Bottero.

D’autres chroniques du roman :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s